Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nature

Tout ce qui n'est pas nommé

Publié le

 

                                                                   à Célestine

 

 

NOT IN REAL LIFE

 

Tout ce qui est miel

Ce qui est sourire

Fulgure derrière le miroir des non-dits

L'éclat de rire d'un enfant

Vient frapper le mur des absences


 

La réalité transperce les barrières

Fait bifurquer les voies du sirocco

Le poète s'emplit de ce qui n'est pas nommé

Ce qui ne se dévoile pas

Ce qui vibre et résonne

Ce qui brûle dans le noir

Des roses que personne ne respire

Des étoiles qui font veiller la hulotte

Du ressac qui porte et emporte

Tout ce que la vraie vie nous refuse...

 

 

                                                  @ marine Dussarrat

 


 

Voir les commentaires

LA FEE DES BOIS

Publié le

 

 

Elle lisait au fond des bois

Devant sa masure de fortune

Un vieux livre très racorni

 

Sur le chemin je l'ai vue

J'ai reconnu cette âme secrète

Sous le couvert des merisiers

 

Elle m'accueillait, toute courbée

Accrochée à sa canne

Sous le couvert des merisiers

On la nommait la fée des bois

 

Sur le chemin je suis revenue

Le cœur ne vieillit pas

Mon enfant, tu devrais le savoir

 

 

Pour l'Herbier de Poésie n° 175


C'est une très vieille photo, de 1953, abimée,  prise à Montagnole au dessus de Chamberry en Savoie pendant un camp lors duquel j'ai rencontré "la fée des bois".

 


 

Voir les commentaires

Un éléphant mélomane

Publié le

Pour la page 173 de l'Herbier de poésie

A voir la vidéo proposée par Adamante

 

 

 

 

 

L'éléphant Mongkol

rescapé des massacres

écoute la musique

tout proche du pianiste

il savoure la mélodie

 

Chacun de nous

connaît ce moment ineffable

où la paix est un baume

 

Animal mon ami

ton innocence est une leçon

à ne jamais oublier


 

Collage éléphant

Collage éléphant

Voir les commentaires

TOI

Publié le par Marine D

TOI

Marc Knopfler Guitar solo

 


 

Lève-toi

Sors de ta gangue

Affrontes le froid d'un avenir déchiré


 

Le soleil ne me parle plus

Sa lumière ne combleras pas le vide


 

J'ai regardé ta démarche

Tout au long de la grande prairie

Ferme et alerte

Tu dois vaincre car nous t'aimons

L'espace dans ton regard

Est une source vive

 

 

 

                                          © marine Dussarrat



 

Voir les commentaires

Le hêtre de la fontaine

Publié le par Marine D

Pour la page 150 de l'Herbier de poésie chez Adamante

 

 

 

Mandolin

Eva Holbrook

 

Alangui

Sa ramure

Flottant au vent

Le vieux hêtre vénérable

Au bord de la fontaine

Bruisse du temps qui passe

Je l'entends

Dérouler sa musique de lumière

Dépouillée des ragots

Dont j'ai muré l'entrée

 

Je l'entends qui nous parle

De la sève qui se reposera

Dans la gangue de l'hiver

Mais remontera au printemps

Vers un olympe azuréen

 

Il nous faut un ciel bienheureux

Des sourires pour renaître

La branche blessée repoussera

L'espoir est dans la terre

Une immense promesse

 

 

De sa substance naissent

Des notes

     Des mots

             Des lettres

               Des contes

 

Reconverti quelque part en boite à livres

Le vieil arbre de la fontaine

Murmure le flot des vies

Et nous berce

Il récite le cours des âges

Il sait mieux que personne

La force de nos amours

 

 

 

 

 

 

 

Le hêtre de la fontaine

Voir les commentaires

Le chant de la dune

Publié le par Marine D

Le chant de la dune

 

 

 

 

Quand j'écoute le chant du soir

La mélopée des vagues 

Le roulis des pins sous la brise

Un peu de toi s'incruste en ces lieux

Se fond dans l'espace

Tu reviendras avec ce que tu as peur de perdre

Tu seras la mer, tu seras le sable

La guitare que tu faisais vibrer

Et tous ceux qui ont aimé avec toi

Le son profond de la vie

Le soir dans le vertige ondoyant

De la forêt indispensable

Tu seras encore

En ceux qui voudraient tant te retenir...

 

                                             © mD

 

 

A Balaline qui conte si bien les Landes, ses pins, ses dunes...

 

Voir les commentaires

Une pâquerette

Publié le par Marine D

Une création d'Adamante

Une création d'Adamante

 

J'ai trouvé

Une pâquerette tronquée

Un «  je t'aime » volatile l'a amputée,

Elle sourit toujours

Jusqu'au bout

Elle offrira son cœur

Brodé d'or

Sa robe blanche palpite

Elle sait qu'elle donnera naissance

A des centaines de pâquerettes

Uniques et identiques

Elle sait que le printemps

Sans elle

N'a pas de saveur

Elle est là

Toujours présente

Pour rayonner longtemps

Et donner sa part

De félicité

 

 

                                            Pour l'Herbier de poésie chez Adamante

 

 

 

 

 

Lisa Stanfield

Never never gonna give you up

Voir les commentaires

Mille marguerites

Publié le par Marine D

Pour la page 144 de l'Herbier de poésie

Pour la page 144 de l'Herbier de poésie

 

Enfant, je te montrerai les mille marguerites qui dansent au pré voisin, elles abritent des fourmis, des grillons, l'écureuil qui fouine, l'abeille courageuse, les futurs nids et les nouveaux, le bouton d'or et le trèfle odorant...

 

 

Nous verrons le lièvre

bondir entre les herbes

dans la rosée

 

 

Nous monterons sur la butte nous asseoir sur le vieux banc bien caché sous le cerisier et la glycine, à l'abri des regards, j'écouterai tinter tes rires et le chat siamois, nous rejoindra

 

 

 

Se lèvera

un vent venu de l'ouest

frisant tes boucles

léger comme une plume

au parfum d'acacia

 

 

Il ne reste que des images de la vie, de l'avant, des tendresses et des jeux, nos lunes ont subi les tempêtes

Les musiques résonnent en nous, il y aura de nouveaux printemps, d'autres marguerites, il le faudra, d'autres enfants, d'autres vies...

 

 

Enfant souviens-toi

que la fleur de l'amour

repousse toujours

 

 

                                                  © marine D

 

 

Pour l'herbier de poésie chez Adamante

 

 

Avec le chanteur Nilda Fernandez disparu ces jours derniers

Voir les commentaires

Avril au bois

Publié le par Marine D

Avril et anémones

Avril et anémones

 

 

Maurice DENIS  au bois

 

De vert de violine et d'or

De fleurs blanches sous les bouleaux

Le peintre nabi a créé un printemps

De charme et de lumière

Qu'avril a suggéré

A l'image du paradis

 

Furtivement un couple passe

Cueillez cueillez ces fleurs étoilées

Humez roses ou résédas

Tant que le loup n'y est pas !

 

 

                                                    © marine D

 

Page 141 de l'Herbier de poésie

 

Voir les commentaires

Une violette à sa place

Publié le par Marine D

Une violette à sa place

 

 

 

 

Ce matin d'avril

Un ciel rose bartavelle

D'un seul coup nous envahit

Contre toute attente

Il éclaire notre esprit

Nous requinque

Nous étourdit

Tout au bout d'un hiver gris

Lourd de pluie, de froid, de larmes

Plein de « à quoi bon »

 

Au coin du jardin

Une violette s'épanouit

Embaume et prend sa place

Sa petite et délicate place

Elle nous dit tout simplement

De vivre

 

 

                                                                © marine Dussarrat

 

 

Voir les commentaires

<< < 1 2 3 > >>