Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

nature

UNE PIERRE FLEURIE

Publié le

Pour la page 208 de l'Herbier de poésie autour d'une création d'Adamante

 

 

 

Tagada

Des bonbons-fleur pour mon lapin

Tagadou

Tant que le loup n'est pas là

Les souris et les mulots

Vaquent et courent

La cambrouze

Tagadadou

Je connais un gros matou

Qui passera par là

Tagadidou

Il faut danser, il faut swinger

Avant que le vent ne tourne

Tagadock

Un pas de plus un pas de rock

Du rythme mais pas d' métal

Et vivent les végétariens

Foi d'écolo!!!

 

                                             marine Dussarrat 10/nov /22

 

Avec une image de lapin découverte chez mon amie Maevina

 

Pour vous apporter un peu de légèreté...

Voir les commentaires

LE GESTE DE L'ARBRE

Publié le par Marine D

 

 

Sur la butte il regarde les nuages

Gros vaisseaux blancs joufflus

Qui passent sans mot dire

Sur la butte un plaqueminier

Desséché par l'été

Dégarni par l'hiver

Nous fait signe en silence

 

La corête offre ses pompons

Sans aucun souci

Un palmier tâte l'espace

Le jardin ne veut pas entendre

Le chant du cygne

 

Nous offrira-t-il ses feuilles

Surgies vaillamment

A l'heure où tout se tait

Quand personne ne le regarde?

 

Je le trouve beau

Quand il peigne ainsi le ciel

De ses doigts fragiles...

 

 

 

Pour la page 197 de l'Herbier chez Adamante

Voir les commentaires

La petite fille Espérance

Publié le

  

 

 

 

Malgré tout, malgré eux, malgré nous

Toutes les couleurs de nos vies

Il y a la petite fille Espérance qui veille

Elle est là et on doit en tenir compte

Elle a les yeux clairs et le sourire hardi

Elle sent la clématite, la pervenche et la mousse

Au bord des eaux elle se tient

Bras tendus elle nous rassure

Les bruits du monde sont lointains

De sa voix cristalline et fluette

Toute en promesses et sans détours

Elle psalmodie un nouvel univers

Doux comme l'agneau des champs

 

Une à une les journées passent

Dans ses mains le fuseau du ciel

 

                                                                 @ mD   mars 2022

 

 

"L'espérance, cette petite fille de rien du tout..." écrivait Charles Péguy

 

 

Voir les commentaires

UN MONDE EPHEMERE

Publié le

 

Ephémère c'est le mot retenu pour le Printemps des Poètes

en ce mois de mars 2022

 

 

 

Il est passé le grand Présent

Dans son costume en préambules

Coiffé de rubans, de bidules

De toutes sortes d'ornements

 

Vous voulez croire au printemps

Aux fleurs jaunes et passagères

Aux moutons confiés aux bergères

A ceux du ciel en mouvements

 

Les yeux ouverts sur chaque instant

Les mots nous servent de viatique

Parés de leurs tenues ludiques

Lorsque la vie flanche et se tend

 

Coiffé de plumes et de turbans

Le grand Présent se joue de nous

Il n'y aura pas de rendez-vous

Car rien n'arrêtera le temps !

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Fleurs de rocaille

Publié le

 

 

VERGERETTES

 

Petits points de croix

Petits brins de vie

Poinçons de bonheur

Dans la rocaille de mai

Tout au long de la saison

Sans vanité

Sans manières

Chaque jour nouvelles

En sourires épanouis

Blancs, roses et ors

Dans le vert ambiant

Vergerettes saveur

Ne déçoivent personne

 

Petits grains d'émotion

Que le jardin réplique

En cent échos ragaillardis

 

 

 

**************

 

Pour la page 180 de l'Herbier de Poésie chez Adamante

 

 

Voir les commentaires

L'UN ET L'AUTRE

Publié le

Ma participation pour la page 179 de l'Herbier de poésie chez Adamante

 

 

 

Appuyé sur l'épaule de son aîné

Le jeune chêne sait

Que même foudroyé

Même mort

Son grand ancien

Toujours debout

Tellement pétri de sagesse

Lui est d'un grand secours

 

Pour un ultime échange

Il offrira le temps qu'il faudra

Ses jeunes feuilles bruissantes

Son ombre enveloppante

Il croit en son avenir

Et en la force de ses racines

Il croit

En ce partage silencieux

Intense

Intemporel

 

                                                mD

 

Envoyé à Lettres à un arbre FB,  chez Suzanne Granget

Voir les commentaires

Tout ce qui n'est pas nommé

Publié le

 

                                                                   à Célestine

 

 

NOT IN REAL LIFE

 

Tout ce qui est miel

Ce qui est sourire

Fulgure derrière le miroir des non-dits

L'éclat de rire d'un enfant

Vient frapper le mur des absences


 

La réalité transperce les barrières

Fait bifurquer les voies du sirocco

Le poète s'emplit de ce qui n'est pas nommé

Ce qui ne se dévoile pas

Ce qui vibre et résonne

Ce qui brûle dans le noir

Des roses que personne ne respire

Des étoiles qui font veiller la hulotte

Du ressac qui porte et emporte

Tout ce que la vraie vie nous refuse...

 

 

                                                  @ marine Dussarrat

 


 

Voir les commentaires

LA FEE DES BOIS

Publié le

 

 

Elle lisait au fond des bois

Devant sa masure de fortune

Un vieux livre très racorni

 

Sur le chemin je l'ai vue

J'ai reconnu cette âme secrète

Sous le couvert des merisiers

 

Elle m'accueillait, toute courbée

Accrochée à sa canne

Sous le couvert des merisiers

On la nommait la fée des bois

 

Sur le chemin je suis revenue

Le cœur ne vieillit pas

Mon enfant, tu devrais le savoir

 

 

Pour l'Herbier de Poésie n° 175


C'est une très vieille photo, de 1953, abimée,  prise à Montagnole au dessus de Chamberry en Savoie pendant un camp lors duquel j'ai rencontré "la fée des bois".

 


 

Voir les commentaires

Un éléphant mélomane

Publié le

Pour la page 173 de l'Herbier de poésie

A voir la vidéo proposée par Adamante

 

 

 

 

 

L'éléphant Mongkol

rescapé des massacres

écoute la musique

tout proche du pianiste

il savoure la mélodie

 

Chacun de nous

connaît ce moment ineffable

où la paix est un baume

 

Animal mon ami

ton innocence est une leçon

à ne jamais oublier


 

Collage éléphant

Collage éléphant

Voir les commentaires

TOI

Publié le par Marine D

TOI

Marc Knopfler Guitar solo

 


 

Lève-toi

Sors de ta gangue

Affrontes le froid d'un avenir déchiré


 

Le soleil ne me parle plus

Sa lumière ne combleras pas le vide


 

J'ai regardé ta démarche

Tout au long de la grande prairie

Ferme et alerte

Tu dois vaincre car nous t'aimons

L'espace dans ton regard

Est une source vive

 

 

 

                                          © marine Dussarrat



 

Voir les commentaires

1 2 > >>