Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Au loin l'ocre du campo

Publié le par Marine D

 

 

 

 

Géranium 2 -août k 

 

 

Je crois que tu m’attends

En ces domaines étranges

Où les brises odorantes

Enveloppent nos peines

 


Saurais-je ta présence

Aux soirs de mandarine

Lorsque les roses embaument

Que les oiseaux se taisent

 

 

Ta voix résonne en moi

En ondoyantes vagues

Berçant dans le silence

Mes souhaits imprécis

 

 

Au loin l’ocre du Campo

Eblouit plus encore

Berce ma nostalgie

De nos si grands espaces

 


Nous chevauchions ensemble

Au milieu des troupeaux

Parmi leurs robes sombres

Frémissaient nos amours

 

 

La fleur rouge en partage

Offerte en toute grâce

Avec ton regard noir

Bouleversait mon cœur…

 

 

 

 

 

                        © marine Dussarrat 

 

 

Voir les commentaires

Le Peintre

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 


Paysag fin Arnaud k 

                                                            Toile d'Arnaud Bouchet

 


 

 

Il tourne le dos au monde

Il est bien loin d’ici

Réfugié dans sa bulle

Le ciel est dans sa tête

Il ne voit que sa toile

Traçant des arabesques

En forme d’arbres

En forme d’échappatoire

Il a peint sur les portes condamnées

Sur des planches de chantier

Sur de vieilles boîtes aux lettres,

Sur les murs de la ville…

 

Toute sa pensée est absorbée

Par les noirs, par les blancs

Par les gris

Par la recherche de l’improbable

Par le négatif de la vie

Par le rejet des compromissions

Dans un univers décalé …

 

Si on l’appelle, il demandera 

Comme à chaque fois :

 

« Il fait beau dans le sud ? »

 

 

 

 

 

 

volutes-3 

 

 


 

 

                        © marine Dussarrat

 


Voir les commentaires

Lune vierge

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

Lune blanche 09-border k    

 

 

 

Sur votre cœur ainsi

Qu'une chanson éteinte

Passe le vent du soir

Au parfum d’oranger…

 



Je rêve en robe longue

En robe blanche et rose,

La lune est un lampion

Que l'on ne peut voiler...




Le monde est vert et blond 

De printemps et d’été

Il est comme je veux,

Il est comme je l'aime

Il est pour vous

Plein de fontaines

Avec ce petit bruit

Qui berce et qui sourit,

Recommencé enfin,

Réenfanté


 

Passe le vent du soir

Froissant les grenadiers

Et votre voix reprend

Ce refrain oublié

 

 

 

 

 

                     (La Nuit-Guépard)

 

 

 

 

Voir les commentaires

Lueurs

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 ciel pâle k

 

 

 

 

 

 

Entends le vent souffler sur la branche effeuillée

Si violemment gronder le fleuve débordé

Rire la source au bord des herbes

Crisser autour du roc la mousse

L’espace a enroulé la terre

De ses puissants anneaux…

À la lueur d’un soleil pâle

S’inscrivent les silences

S’effacent les chagrins

Se diluent les paroles.

 

 

Comme autour

Tout alentour de l’arbre

Choient les feuilles mordorées

S’en viennent aux portes de l’hiver

Bien des douleurs brûlées…

 

 

Très proche autour des heures égrenées

Il y a l’ennui qui guette…

 

 

 

                                                                         © marine Dussarrat 

          

 

Voir les commentaires

En passant par la lande

Publié le par Marine D

 

 

 

 

Bois de pins1 k

 

 

 


 

 

 

En passant par la lande

J’ai vu trois pins debout

L’herbe était haute et drue et fauve

 Mais bien caché, il y avait

Trois pignes chaudes

Comme des œufs

Pleins de graines ailées

Pressées de s’envoler…

 

 

J’ai respiré un peu

Un parfum de résine

D’été

Et j’ai pensé au jour

Où venait un renard

Tout roux dans tout ce roux

                   Tout clair dans tout ce vert

Tout bleu

 

 

Traversée de soleil, j’ai rêvé

Perdue dans l’herbe accueillante

Comme s’enfuyaient les nuages

Comme coulait le temps

Comme tout était mouvant

Dans la chaleur impassible,

Patiente…

Les œufs allaient éclore.

 

 

En passant par la lande

J’ai vu trois pins debout…


 

 

Voir les commentaires

Donner un sens à la vie

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

 

Soir sur la baie à Loc - KC

 

 

 

 

 

Tu me dis que la vie n’a pas de sens

Qu’il aurait fallu lui en donner un

Que dans ce vaste univers nous sommes sans boussole,

Comme un bateau à la dérive,

Ne sachant ni où nous sommes,

Ni où nous allons…

Que la musique du monde n’est pas audible…

 


J’ai une position, car je le veux

Petite étoile-vigie

Disant, je suis là, venez voir,

Il y a de la chaleur par ici

Il y a un peu d’espoir,

Celui de se retrouver dans ce chaos

Et de ne pas se perdre

De faire la trace

De trouver un chemin…

Dans ces gravats épars

Il suffit de le vouloir

Et de se tenir là

Pour se soutenir

 


Donner un sens à la vie…
Un sens pour que notre vieux monde tourne mieux…

Mais le monde est fait d’hommes

Qui tirent la toile dans tous les sens

Chacun pour lui

Et Dieu pour personne…

Quand la toile se déchire, il reste des lambeaux…

 


Moi, je pense qu’il vaut mieux donner du sens

À notre vie

Se satisfaire de notre place

Dans la grande constellation

Petite étoile dans le matin translucide

Dans les nuits somptueuses

Qui brille et ouvre sa fenêtre

Pour respirer cette planète

Souvent à la dérive

Retrouver le cap

Celui de tous les jours

Dans le bon sens ?

S’il y a un sens

Dans le sens de la vie

Tant qu’il y en a…

La vie, vous la tenez

On ne va pas lâcher ce trésor

 

 

Tenir fort la barre

Et regarder dans tous les sens…

D’où peut bien venir le bonheur

Des fois qu’il nous échapperais…

Donner un sens à la vie

C’est se tenir debout

Et préserver son rayonnement

Dans la tempête…

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

J'ai entendu planer un doute...

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 Buisson blanc Garlin K

 

 

 

 

 

 

J’ai entendu voler un doute

Il n’a pas fait beaucoup de bruit

Un nuage a terni le ciel

Déposant un souffle hasardeux

Sur mes jours et sur mes nuits…

 

 

Léger comme un vol de palombes

Soyeux comme un roseau froissé

Fenêtre ouverte sur des questions

D’incertaines interrogations

J’ai entendu glisser un doute…

 

 

 

Le bassin offre ses brillances

La spirée le ponctue de blanc

Les nénuphars vont reverdir

Et moi je reste à l’écoute

J’ai entendu planer un doute…

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Moulin rose

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

 

 

Belberaud-Juillet-64-2

 

 

 


 

 

BELBERAUD

 

 

 

Moulin rose, moulin rouge

Dans les bras tranquilles des pins

Dans le balancement du vent

Dans le souffle doux du soleil

Moulin porteur d’abeilles et de miel

Moulin rouge, moulin rose

Les aiguilles se couvrent d’or

Le ciel s‘écoule entre leurs doigts

La cigale fait vibrer l’air

La plaine est bleue comme la mer

Des verts soldats sont les cyprès

Au loin alentour des clochers…

 

 

Moulin rose, moulin rouge

Dans les bras tranquilles des pins

Auprès de toi, la joue dans l’herbe

Comme il fait beau, comme il fait bon !

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

Chanson

Publié le par Marine D

 

 

 

 

La Flotte en Re K 

 

 

 

 

 

 

A force d’être douce

A force d’être triste

Sous les brouillards givrants

À l’ombre des collines

La chanson se révèle

Au détour du ruisseau

Elle est encore là

 Sur la grève déserte

Si pâle sous la vague

Si glacée par l’hiver

Si barbouillée de doutes

Si ténue dans le vent…

L’écouter, dites-vous

Mais alors pourquoi faire ?
Sous un pin frissonnant

 Seule à guetter le son

Des refrains effacés

Des danses égarées

Des cadences oubliés…

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Lieu

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

 Herbes des fossés PK

 

 

 

En ce lieu, par temps clair

    Il y a encore quelque chose à voir

À peine

En ce lieu, par bon vent,

On voit bouger le mirage

Des sourires disparus. 



Combien de temps faudra-t-il traverser

Pour qu’une herbe renaisse

    Et le goût de la prune au soleil

La mouvance de l’avoine

Un semblant d’amour à l’orée du jour.

 

 

 

L’ombre d’un humain…

 

 

 


 

 


Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 > >>