Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

L'enfant a entendu...

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

Julie exposition k

 

 

 

 

 

 

 

 

L’enfant a entendu l’appel de l’oiseau bleu

Il a vu l’herbe verte et la fleur

Les fumées se mêler au gris du ciel

L’écume des hommes

Tant d’images violentes

Il a entendu les bruits de la ville pressée

Respiré des odeurs parfois  singulières…

 

 

 

Il voit, il entend, il sent

Il n’a pas bien compris

 

Plus tard, plus tard…

 

 

 

 

                                              © marine Dussarrat

 

 


Voir les commentaires

Lune absente...

Publié le par Marine D

 

 

 

 

lune et albizia en hiver-bordK

 

 

 

 

 

 

 

La nuit couleur saphir

Franchit l’odeur des roses

Le clapotis de l’eau

Les saules décoiffés

Le sommeil des oiseaux

 

La nuit couleur saphir

Palpite et tout se tait

La lune est attendue

Les lutins s’impatientent

Ma fée vêtue d’argent

Promeneuse du lac

Charmeuse des étoiles

Ne viendra pas ce soir

Car la lune est absente

 

 

 

© marine Dussarrat    

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Se souvenir de nous...

Publié le par Marine D

 

 

 

 

Ciel 23 avril CK 

 

 

 

 

 

 


Je me souviendrai de nous

De tout ce qui emplit notre regard

Vers la même direction

Qui nous dévoilera le ciel rose

D’un matin froissé

Les nuances dorées du soir

Coiffées de légers nuages

Comme plumes au vent

Dans son reflet nous lirons

Nos pensées, nos silences

Nos dissonances

Comme dans un livre ouvert

Qui dit peut-être

Qui dira encore

Et se terminera en apothéose

En coucher luminescent

Sur la colline

Ou dans l’océan

Au bout des grèves interminables

Là où nous serons

Là où passera la route

Si elle nous rassemble

Vers un ailleurs de questions

Un espoir de réponses

 

Tu te souviendras de nous

Quand l’ombre aura recouvert

Tout l’espace…

 

 

 

                                    © marine Dussarrat

 

 

 

 

Pour les passeurs de mots d'EvaJoe

 

 

 

 

communautebouton

 

 


 


 

Voir les commentaires

Si le printemps revient...

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

Aubépine avril k

 

 

 

 

 

                               

 

        

         Si le printemps revient, ah ! si aujourd’hui passe,

         Si le nuage noir s’enfuit à l’horizon

 

         Si le chêne un matin renaît en ses bourgeons

         La rivière en son collier de fleurs éparses,

 

         Si le brun soir encerclant la forêt

         S’endort bercé de pépiements,

 

         Si la roche devient couleur de pain doré

         Si l’aube dans le ciel éclate en festoiements,

 

         Si la nuit en ses mains douces porte

         Vers nous tant de parfums éclos,

 

         Il faut vivre, il est encore assez tôt…

         Les désespoirs s’éteignent avec la saison morte.

 

         La grisaille et l’ennui loin de nous dispersés

         Quand sera installé parmi nous le beau temps

 

         Tout sera lumineux, tout serait exaltant,

         Les peurs et les frissons enfin abandonnés.

 

 

 

                                    *********

                                   


 

         Si le printemps revient, ah ! si aujourd’hui passe,

         Si le nuage noir s’enfuit à l’horizon

 

         Si cette année nous donne enfin raison

         De sourire, à l’instant que les ondées s’effacent !

 

 

 

 

 

                                                              © marine Dussarrat

         

Voir les commentaires

La rose du désert

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

Rose-en-juillet1-k

 

 

 

       

 

Bientôt j’atteindrai le bord du rivage

Je marquerai l’empreinte de mes pas

Sur cette plage immense

J’entendrai le chuchotement

De la vague perpétuelle

Celui du vent qui  emporte la voile

Et le fracas de mon cœur

Plein de regrets, de peines accumulés

De jamais plus…

 

 

 

Le cri perçant de l’oiseau de mer

Nous parlera de voyage

Les rochers battus par la marée

Serviront de tremplin aux rêves

Mais nous resterons inutiles

Face au dénuement et à la solitude

De nos semblables

 

 

L’ami tendra une main apaisante

Pour un instant de paix fugace

 

 

 

 

                                           © marine Dussarrat    

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Des rêves pour la nuit

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

Nuages du soir k

 

 

 

 


 

Aller languissamment dans la voie des nuages

Recommencer enfin nos pérégrinations

Aux oiseaux du soleil confier notre message

Laisser comme un soupir s’enfuir les émotions

 

 

 

Dans la voile du vent se blottir et vouloir

Comme lui sans entrave goûter la liberté

Nous reverrons enfin jaillis de la mémoire

Ces visages et ces voix qui nous ont désertés

 

 

 

Les nuits dans la tourmente et les regards qui jugent

Sont enfin oubliés, les chagrins ont cessé

Le ciel nous appartient, il est notre refuge

Quel plaisir de voguer tous regrets effacés

 

 

 

Ami, gardes ces mots dans ta boîte à bonheur

Pour ces jours où le ciel ne voudra pas briller

N’oublie pas qu’ils sont doux et dits avec le cœur

Que là où tu seras ils pourront scintiller….

 

 

 

 

                             © marine Dussarrat 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Arnaud

Publié le par Marine D

 

 

 

 

Plume revue 2 

 

 

 

 

 

 

Tu mets du noir sur le blanc

Tu vois du bleu et du gris

Tu joins le jaune à l'ocre

Tu crée l'infime et l'infini.

 

 

Tu poses le quelque part sur le rien

Tu changes le vil en vulnérable

Tu formes le point sur l'étale

Tu fusionnes les mondes en ruines.

 

 

Tu recommences l'achevé

Tu réinventes le sublime

Tu soulignes l'informel

Tu fondes sur l'horreur

 

 

 

Et dans un champ de marguerites

Tu réclames la vie...

 

 

 

 

 

                                                   © marine Dussarrat

 

 

 

 

 


Voir les commentaires

J'ai cueilli l'ancolie

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

 

 

Ancolie 1 - 2010 k 

 

 

 

 

 

                                 

         J’ai cueilli l’ancolie

         Au jardin de juin

         J’ai cueilli l’ancolie

                  Et la mélancolie


 

 

         Charmants,  j’ai ramassé

         Deux blancs œillets défaits

         Deux œillets blancs tremblants

                  Sous la pluie


 

 

         Un rouge-queue garance

         Saluait en cadence

         De graciles bleuets

                  Dans les blés


 

 

         Comme le vent soufflait

         La rose frémissait

         La claire rose s’effeuillait

                  Par le vent caressée

 

 

 

         J’ai cueilli l’ancolie

         Au jardin de juin

         J’ai cueilli l’ancolie

                  Et la mélancolie

 

 

 

 

                                                 © marine Dussarrat

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Au loin l'ocre du campo

Publié le par Marine D

 

 

 

 

Géranium 2 -août k 

 

 

Je crois que tu m’attends

En ces domaines étranges

Où les brises odorantes

Enveloppent nos peines

 


Saurais-je ta présence

Aux soirs de mandarine

Lorsque les roses embaument

Que les oiseaux se taisent

 

 

Ta voix résonne en moi

En ondoyantes vagues

Berçant dans le silence

Mes souhaits imprécis

 

 

Au loin l’ocre du Campo

Eblouit plus encore

Berce ma nostalgie

De nos si grands espaces

 


Nous chevauchions ensemble

Au milieu des troupeaux

Parmi leurs robes sombres

Frémissaient nos amours

 

 

La fleur rouge en partage

Offerte en toute grâce

Avec ton regard noir

Bouleversait mon cœur…

 

 

 

 

 

                        © marine Dussarrat 

 

 

Voir les commentaires

Le Peintre

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 


Paysag fin Arnaud k 

                                                            Toile d'Arnaud Bouchet

 


 

 

Il tourne le dos au monde

Il est bien loin d’ici

Réfugié dans sa bulle

Le ciel est dans sa tête

Il ne voit que sa toile

Traçant des arabesques

En forme d’arbres

En forme d’échappatoire

Il a peint sur les portes condamnées

Sur des planches de chantier

Sur de vieilles boîtes aux lettres,

Sur les murs de la ville…

 

Toute sa pensée est absorbée

Par les noirs, par les blancs

Par les gris

Par la recherche de l’improbable

Par le négatif de la vie

Par le rejet des compromissions

Dans un univers décalé …

 

Si on l’appelle, il demandera 

Comme à chaque fois :

 

« Il fait beau dans le sud ? »

 

 

 

 

 

 

volutes-3 

 

 


 

 

                        © marine Dussarrat

 


Voir les commentaires

<< < 10 20 21 22 23 > >>