Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rapsody in black

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

 

Elle est assise dans un angle de la chambre

où ils ont passé leur dernière nuit

elle lit une œuvre de Steinkeck

peut-être

ou bien Sur la Route de Madison

je ne vois pas le titre

une ombre pesante envahit la pièce

couleur cendre froide

 

Rapsody in black

 

Un train passe très vite

son feulement stridule

les fenêtres ont vibré

l'homme regarde fixement

les lumières de la gare

et au delà...

Il va lui dire la vérité

il doit lui dire la vérité

qu'il va la quitter

et que c'est un drame

le temps passe

le silence s'installe

il doit trouver la force...

 

Rapsody in black

 

 

 

                                     © marine Dussarrat

 

 

 

 

 

Texte paru dans la Revue littéraire  Le Traversier -  numéro de février 2015 

Sur le thème de la peinture de Edward Hopper   Hotel by a railroad

 

 

 

Rapsody in black

 

 

 

 

Voir les commentaires

Quand le Printemps frappe au coeur

Publié le par Marine D

 

 

 

 

 

Au cœur de l'ipomée

Gisent les malaises de la nuit

Une aube claire est venue susurrer

Le miel du jour

Et la promesse de l'oubli

 

Notre espoir est chevillé au corps

Contre toute attente

Un sourire fleurit

Au milieu de la noirceur

Quand les désastres broient la planète

Que l'humanité n'est plus que cendres

Et violences effroyables

La fleur surgit des éboulis

Un chant d'oiseau redonne vie

Et la force de continuer

Contre toute attente...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Quand le Printemps frappe au coeur

 

 

 

 

Voir les commentaires

Partage autour d'un nid

Publié le par Marine D

Partage sur FaceBook, avec Suzâme et Catherine Thévenet 

et sur le blog de Suzâme

(La liste est ouverte ici également)

 

 

 

A la cime de l'amour


juste un nid sublime


où la nuit et le jour


s'aiment et sèment


en paix, l'être ultime.

 

Suzâme Écriture
(21/02/15

                 

                                  En écho

 

Sur des cimes sublimes

Vivre un amour ultime

Qui asphyxie

Jusqu'au 

Vertige.

 

Catherine Thévenet
http://ex-libris.over-blog.com/

 
 
 
 

Conquérant, imperturbable

Un nid  perché à la cime du grand chêne

Montre le chemin de la confiance

Le vent ne l’effraie pas

Il est symbole d’amour et de vie

© marine D

 

 

Simple comme le verbe aimer 
Aimer les mots 
Jusqu'à les faire valser 
Sur les rimes de l'amitié 

Rose63
 

 

Fauvette à tête noire
Chante à tue-tête
Non loin du nichoir
Parade de pirouettes
Gardant tout espoir
De trouver une amourette

Zaza

 

 

Et le chant continue

là haut dans le nid

pour un hymne à la vie

Mahina

Toute poésie nourrit le coeur et l'âme comme l'oiseau nourrit ses petits au bec : tendrement, intensément...


Evelyne

 

Là-haut
Tout là-haut
A la cime de nous-même
Entre nos mains réunies
Le nid de notre amour
Sourires et aveux d'éternité

 

 Martine

 

 

 

 
 

 

Conquérant, imperturbable

Un nid  perché à la cime du grand chêne

Montre le chemin de la confiance

Le vent ne l’effraie pas

Il est symbole d’amour et de vie

 
Partage autour d'un nid
Partage autour d'un nid

 

 

 

 

 

Voir les commentaires