Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

LA VILLE

Publié le par Marine D

Peinture d'Arnaud Bouchet pour l'Herbier de Poesie

Peinture d'Arnaud Bouchet pour l'Herbier de Poesie

 

 

 

 

Vêtue de bleu ardoise

Sous une pluie intermittente

Bordée de rouille

La ville gronde

Grouille et gémit

Vrombit, s'essouffle, s'étouffe

Bardée de solitude

De coupoles et de clochetons

De zinc et de béton

Sur fond de grues

La ville indispensable

Epicée de dangers

Inhumaine et amicale

Qui palpite et s'interroge

Nous rassemble

Au plus fort de la terreur

Dilue nos angoisses

Secrète et multiforme

La ville

Où flûte le vent dans les coursives

 

 

                                         © marine Dussarrat

 

 

 

Commenter cet article

Balaline 02/09/2017 22:49

Ah, la ville ! âme noire ou grise, attirante et décevante, trop de tout qui englue ce qui peut être beau .
C'est pourquoi je ne saurai me passer de " ma " campagne.

annie 29/08/2017 12:24

Bonjour Marine,
J'ai vu ce tableau chez une amie. Tu as su en tirer aussi de très jolis mots et je suis d'accord la chute est parfaite !
Je n'arrive pas, curieusement, à écrire en poésie libérée ! Il me faut un carcan ! Je l'admire chez les autres...
Mes félicitations et amitiés.
Annie

mansfield 29/08/2017 00:52

Une ville qui su t'inspirer, un tableau qui a su te porter!

ABC 28/08/2017 21:22

La ville un tout qui peut enfermer
j'aime beaucoup ton dernier vers, je l'entends !

bizak 28/08/2017 13:57

Où flûte le vent dans les coursives, quel beau vers ! Et un bel hymne à la ville, un très beau poème.
Bises Marine

marine D 28/08/2017 20:24

Merci Bizak et aussi d'avoir avec moi ré-entendu le sifflement du vent, je l'ai gardé en mémoire...