Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un bruit de vie résonne au loin

Publié le par Marine D

Un bruit de vie résonne au loin

 

 

 

 

 


Qui se souviendra de cette lune opaque

De cette nuit qui criait son vertige

Qui reverra ce matin délavé

Et le brouillard déchiquetant la plaine

Le chardon dans sa gangue de rosée

Attendant ce rayon pâle

Annonciateur d'un jour attendu

Dans sa glorieuse lumière

Quand l'heure solitaire est sur le point de taire

Ses doutes, ses interrogations, ses craintes...

 

 

Un bruit de vie résonne au loin

Tout s'efface

Oublions cette peine qui sans cesse revient

Comme l'eau du canal

Frappe la meule de pierre

Comme un cœur qui sourdement bat,

Comme la feuille, comme l'arbre

Qui résistent

Un bruit de vie résonne au loin

Qu'importent les nuages passagers

Qui s'étirent dans le ciel

Dessinant mille visages...


Un bruit de vie résonne au loin

 

 

 

                                          © marine Dussarrat

 

 

 

Paru dans la revue Lichen n° 17
ICI

 

 

 

Voir les commentaires

JUSTE UN REGARD

Publié le par Marine D

JUSTE UN REGARD

 

 

 

 

Avec un regard

Pinceau de l'âme

Plume sublimée

Donner son essence

La couleur d'une aube

Exprimer

La fugacité de la vie

Faire un lien

Entre bonheur et lumière

Juste un instant

Une bulle d'or

Qui explose

Quand tu fermes les yeux

Souviens toi

De la beauté du monde

 

 

                                   © marine Dussarrat

 

 

 

Voir les commentaires

Racines de hêtre

Publié le par Marine D

C'est un cliché de Françoise La vieille Marmotte 

C'est un cliché de Françoise La vieille Marmotte 

 

 

 

 

Au bout du sentier un grand hêtre enserre la berge de la rivière, ses racines rassurent, son tronc puissant m'invite à m'appuyer contre lui et à rechercher un instant de plénitude

 

 

Un hêtre de hasard

ici, là et maintenant

porte le mot être

 

 

Oubliant les malheurs et les chagrins, ressentir sagesse et foi en la vie, entendre la musique des oiseaux et des insectes dans la houle de ses branches et apercevoir tout en haut le ciel qui clignote

 

 

 

Etre pourquoi pas

aussi fort aussi calme

son alter égo

 

 

******************

 

 

 

Pour la page 81 de l'Herbier de Poésie chez Adamante

 

 

 

 

C'est un petit coin où j'aime à me ressourcer...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Dernier souffle du printemps

Publié le par Marine D

 

 

 

Sur une image de Jamadrou pour l'Herbier de poésie d'Adamante

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

PRINTEMPS BIENAIMÉ

 

 

Poudrées de rêves

Marguerites ou pâquerettes,

Fleurs embaumées d'églantier

Akènes dans le vent

Le printemps sait nous emporter

En bercement de fougères

En gouttelettes colorées

En nuages froissés

Le printemps s'en va

Il était pourtant si enjôleur

Si précieux

Bienaimé après les jours gris

Et les nuits inquiètes

Si précieux

Une nuée de pétales renverse la terre

Le ciel en est tout retourné

Il pleure un peu-beaucoup

Un mouchoir s'il vous plait

Au revoir

A plus tard

Je me suis envolée...

 

 

                                                © marine Dussarrat

 

 

 

Voir les commentaires

Le vertige du matin

Publié le par Marine D

Le vertige du matin

 

 

 

 

    Le vertige du matin

    S’insinue dans mes veines

    Le pré frémit par tous ses pores

    Des explosions

    Des éclosions

    Atteignent les narines du vent

    Égaré

    Cabossé

    Aux quatre coins du paysage.

 

 

 

    Il roule sa tête

    Sur les labours chaotiques

    Il prépare une moisson de tournesols

    Il a un besoin fou

    De chasser les fantasmes

    De l’excessif cœur de minuit

    Qui l’a cloué sans un cri

    Dans la fissure des arbres foudroyés.




    Quand j’ouvrirai les yeux

    Le ciel si rose plissera son rire

    Dans l’encadrement des branches.

 

 

 

 

                            © Marine DUSSARRAT

                             Extrait de La part de l’oiseau 

 

   

 

Voir les commentaires

Rien ne vaut son doux visage

Publié le par Marine D

Georgios Jakobides

Georgios Jakobides

 


 

Rien ne vaut son doux visage


 

 

Elle baisse les yeux

Ne passe pas ton chemin

Arrête là ta course

Aujourd'hui prends le temps

Regardes la

Donne lui un sourire

Rien ne vaut son doux visage

Elle observe un monde hors de portée

Seul l'oiseau est son ami

Comme lui

Elle attend que le soleil la réchauffe

Si le vent se lève

Il fera encore un peu plus froid 

 

 

Ne passe pas ton chemin

Rien ne vaut son doux visage


 

 

                                                                © marine Dussarrat

 

 

 

Pour l'Herbier de Poesie

 

 

Voir les commentaires

Just for you

Publié le par Marine D

Tableau de Marhak pour l'Herbier de poésie et Adamante

Tableau de Marhak pour l'Herbier de poésie et Adamante

 

 

 

 

 

Dans l'ocre du désert, ses sables tourmentés

Le bleu le gris le mauve d'un ciel toujours fuyant

Les nuages qui font et défont mille figures

J'aime à regarder se dessiner la fin du jour

Lentement voir se diluer

Un poisson, un ourson,

Au dessus des rivières sauvages

Au dessus des arbres de cobalt

 

 

S'épanouir la beauté des espaces inviolés

Incroyablement rares,

Occasion invoquée

D'un rêve éveillé

Et  même si rien ne nous sourit

Juste pour un instant d'éternité

Juste pour le bonheur

 

 

 

 

                                                                                          © marine Dussarrat

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Sur les cornes du Bélier

Publié le par Marine D

« Sur les cornes du bélier cours-y vite, cours-y vite 
Sur les cornes du bélier, cours-y vite, il va filer..."

Paul Fort

 


C'est une belle photo de Nouchka,  d'un mouflon, (cousin du bélier), proposée pour l'Herbier de poésie chez Adamante,

 

Sur les pentes de la montagne la neige a fondu, le printemps s'annonce, les biquettes jouent et font des cabrioles, la nature est en émoi, le mouflon est le roi de la futaie...

 

   J'ai retrouvé ce poème écrit en 2012

 

 

 

 

Il revient le printemps sur un air de romance

Un air fleurant l’amour parfumé au jasmin

Pour que la vie soit rose et nos cœurs pleins d’entrain

Sur un air de tango ou de valse de Vienne

Il swingera ici,  il rapera là-bas…

Jetant des pas de deux à dérouler sans faute

Les bancs publics auront leur plein d’entrelacés

Les bois ont du muguet à trousse chemiser

Le coucou vous épie méfiez vous, il ricane

Les oiseaux font leurs nids, prévoyants et joyeux

Vous regardez passer des passantes divines

Vous musardez rêvant de muses alanguies

Le Printemps est toujours votre excuse coquine

Après tout il est court et scande le poète

Cours y vite, cours-y vite...

Et sur les cornes du bélier

En un clin d’œil,  il a filé…

 

 

 

                                                       ©  marine Dussarrat

 

Voir les commentaires

Donnes moi l'orange

Publié le par Marine D

Donnes moi l'orange

 

 

 

 

 

 

Donnes moi l'orange

En soleil en écorce de toi

Donnes moi l'orange

Pour danser contre toi

 

 

 

 

Comme une aube enfin là

Comme la brume déchirée

Comme la fumée-volute

Sur la braise du marabout

 

 

 

 

Toi et moi, un peu-beaucoup

Enlacés bien rapprochés

La grève et la dune nous content

Des amours tôt ravagées

 

 

 

 

Donnes moi les couleurs

Donnes moi la cadence

On se fondra dans l'espace

On cueillera les comètes

 

 

 

 

Partageons l'allégresse

Le va et vient de l'écume

Son chant qui ne s'oublie pas

Un peu plus de vie encore

 

 

 

 

Donnes moi l'orange

En soleil en écorce de toi

Donnes moi l'orange

Pour danser contre toi

 

 

 

 

 

                                        © marine Dussarrat

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Exode

Publié le par Marine D

Exode

 

 

 

 

 

Soleil orange

Soleil rond comme l'oeil

Du léopard qui fuit

La balle du chasseur

Aveugle à sa beauté

L'Afrique a déroulé

Sa brûlance sur la terre ocre

Ravagée, oppressée

Affamée

L'exode pousse ses enfants

Vers de lointains pays

De froidure et de pluie

 

 

 

Soleil d'Afrique

Beau comme nulle part ailleurs

Soleil, où qu'ils soient

Chauffe les cœurs

Et les âmes qui refusent

De se laisser abattre

 

 

 

                                                    ©    marine Dussarrat

 

 

 

 

Exode

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>